Ô Canada !

Ce n’était pas au programme le Canada, ou du moins pas tout de suite. Mais il faut savoir saisir les opportunités qui se présentent et celle-ci était vraiment belle.

A peine quelques jours après avoir repris le boulot suite à notre voyage au Nicaragua. Nico m’annonce que sa boîte lui propose d’aller assister à une conférence sur 2 jours à Ottawa, au Canada. Ni une, ni deux,  nous nous organisons pour pouvoir partir, ensemble, une semaine sur place.

WP_20170909_18_39_28_Pro.jpg

Le smile du voyage 🙂

Une semaine c’est court, nous savons que nous ne pourrons pas tout voir. Nous nous concentrerons sur l’est du Canada avec Toronto, Ottawa et Montréal.

Nous avons opté pour la compagnie Low Cost Air Transat, et malgré notre achat tardif, le prix était très intéressant. Pour 500€ nous avons pu faire Paris-Toronto/Montréal-Paris.

Qui dit voyage court, dit anticipation pour gagner du temps sur place. Nous avions donc réservé une voiture et tous nos logements à l’avance. Pas d’improvisation mais finalement, ça ne se passe jamais tout à fait comme prévu et c’est ce qui fait le charme de ces voyages.

Vendredi 8 septembre 2017:

Nous quittons nos boulots respectifs un peu plus tôt que d’habitude. Direction Quimper pour prendre le train jusqu’à Paris. Les vacances commencent !

Arrivés à Paris, il pleut des cordes. Nos valises sous le bras, nous courons sous la pluie pour rejoindre nos copains, également en transit dans la capitale, et notre copine Mathilde. A cet instant, nous ne savions pas encore que cette petit soirée improvisée allait sauver notre voyage !

Maxime rentre de Chine où il était parti pour le travail. Il nous explique les difficultés d’obtenir un visa pour voyager dans ce pays. Puis dans la conversation, il nous demande s’il faut un visa pour aller au Canada. Je lui répond: « Non, je ne crois pas », et en prononçant ces mots, je me rends compte que je n’ai pas du tout pensé à le vérifier. J’ai lu plusieurs articles sur des blogs, j’ai parlé avec des gens qui ont voyagé au Canada récemment, mais personne ne m’a parlé d’un visa, du coup je ne m’en suis pas inquiétée. J’oublie ce que j’ai dans mon assiette et je sors mon smartphone à toute vitesse, mon cœur bat vite et manque s’arrêter quand je déroule le site du ministère des affaires étrangères.

Pas besoin de visa pour le Canada mais il faut faire une demande d’AVE (« autorisation de voyage électronique »). Normalement la réponse à cette demande en ligne est très rapide sauf exception. Nous ne restons pas traîner après le dîner et regagnons l’hôtel pour remplir ce fameux formulaire au plus vite.

Je lis la notice 3 fois et m’applique scrupuleusement à compléter les différents champs grisés. Quelques minutes plus tard, Nico reçoit une confirmation par mail, c’est bon pour lui, il a son autorisation de voyage ! J’actualise toutes les 5 minutes, toujours rien pour moi… Dépitée, je finis par aller me coucher vers 2h du matin. Je ne dors pas beaucoup, comment on va faire si je ne peux pas monter dans l’avion… Nico partira tout seul et moi je retournerai à la maison. Je m’en veux beaucoup de ne pas m’être renseignée sur cette formalité avant.

Samedi 9 septembre 2017:

Au réveil, surprise ! J’ai reçu mon AVE dans la nuit. Je danse de joie dans mon lit ! Merci merci merci Maxime, sans toi, pas de Canada (j’ai reçu mon AVE environ 4h après ma demande, si j’avais fait ma demande à l’aéroport, j’aurais sans doute loupé mon avion).

C’est avec le sourire que nous retrouvons Mathilde qui nous balade dans Paris par un beau soleil.

Nous découvrons le site de l’ancien hôpital Saint-Vincent-De-Paul, connu sous le nom « Les Grands Voisins ». De 2015 à 2017, l’occupation de ces anciens bâtiments a permis à plusieurs centaines de personnes en situation de vulnérabilité de se loger et à plusieurs centaines de start-up et d’artistes de louer un espace de travail à loyer modéré (plus d’info ici). C’est une parenthèse dans la ville, un endroit où l’art est dans les détails et où il fait bon de flâner (ou prendre un petit déjeuner).

Pour terminer, direction les jardins du Luxembourg. Nous observons les parisiens faire du « Fitness Outdoor », leur jogging, du yoga et même du kung fu.

Il est l’heure de remercier Mathilde pour son accueil et de prendre le RER pour rejoindre l’aéroport. Pour la première fois, nous nous apprêtons à fouler le sol du pays des Caribous.

Le vol se passe bien, nous alternons entre les films, les repas et quelques siestes.

Nous atterrissons à Toronto à 17 heures, heure locale, soit 23 heures, heure française. Le soleil nous a suivi jusqu’ici.

Il est facile de rejoindre le centre ville, un train fait la navette entre l’aéroport et la gare de Union en centre ville toutes les 15 minutes. Il vous en coûtera environ 12$ Canadiens.

Quand nous sortons de la gare, la hauteur des buildings et la taille des avenues nous fait tourner la tête… Dépaysement assuré !

6tag_110917-081409.jpg

Notre auberge est en plein centre ville, dans le quartier de Kensington Market (Augusta Avenue), mais pourtant, il nous faudra marcher 40 minutes pour la rejoindre. Un conseil, regardez bien l’échelle sur votre plan, cette ville est vraiment immense. Malgré la fatigue, nous apprécions cette longue marche. Nous traversons plein de quartiers très différents: le finnancial district, l’entertainment district, china town, Little Italy, Little Portugal… Toronto est une mégalopole très cosmopolite.

Le quartier de Kensington Market est un des plus anciens et des plus connus de Toronto. Vous y trouverez de nombreuses boutiques, des petits restaurants très tendances (vegan, gluten free…etc) et de jolies maison de style victorien.

DSCN0046.JPG

L’université pas loin porte le même nom que ce quartier et beaucoup de jeunes se baladent dans les rues.

Nous logeons à l’auberge Kensington College Hostel. Nous avons vue sur la CN Tower. La literie n’est pas dingue mais ça fera l’affaire. Les douches et les sanitaires sont propres. Par contre je trouve que nous avons payé cher (70$ la nuit) mais nous allons vite comprendre pourquoi.

WP_20170910_10_36_00_Pro.jpg

Fatigués, nous décidons de faire une « petite sieste » . Évidemment, quand nous nous réveillons 2h plus tard, nous avons la flemme de sortir et nous continuons sur notre lancée avec une grosse nuit de 12h.

Dimanche 10 septembre 2017

Le lendemain matin, c’est en pleine forme que nous nous levons vers 7h. Après une bonne douche, nous nous penchons sur notre guide du routard et nous décidons d’un programme approximatif.

Pendant le petit déjeuner nous discutons voyage avec un couple de français à la retraite. Ils sont allés partout. Le monsieur a même traversé le Pacifique en voilier. Un de leur fils fait ses études à Brest pour pouvoir surfer.  Nos bavardages durent un peu et c’est en retard sur le timing que nous commençons notre visite de Toronto (mais c’est aussi ça les voyages, les belles rencontres enrichissantes).

DSCN0044.JPG

Il fait toujours très beau, nous descendons vers le lac. Nous croisons plein de supporters des blue jays, l’équipe de baseball de Toronto. A un moment un grand bâtiment retient notre attention, le rogers center. Il y a un peu d’animation autour. C’est bien le stade de baseball, en plein milieu de la ville ! C’est immense ! Nous nous renseignons, le match est dans 2h30, il reste des places et ce n’est pas trop cher (25$), on se dit que ça pourrait être marrant. Nous verrons après la balade.

Nous passons également devant le stade de Hockey qui est aussi un des sports phare du Canada !

DSCN0071

Un peu plus loin il y a une exposition de locomotives et une brasserie devant laquelle des gens font la queue. Nous ne comprenons pas trop le concept (à 11 heures du matin).

DSCN0067.JPG
A un moment la brasserie fait « Tchou Tchou » comme un train et ouvre ses portes. C’est la cohue. Tout le monde se précipite à l’intérieur.
On est curieux alors on fait pareil ! Enfaite les premières bières sont gratuites. Nous comprenons mieux 😉 On ne se prive pas de goûter !

WP_20170910_11_02_53_Pro.jpg

Ensuite nous prenons la direction du port. Nous voyons les « Toronto islands » en face. Les ferry d’époque tournent en permanence.

DSCN0084.JPG
De grands immeubles résidentiels bordent les rives.

WP_20170910_11_42_13_Pro.jpg

Nous continuons notre balade vers le quartier de la distillery. C’est un quartier piéton assez atypique en brique rouge avec plein de studios d’artistes et de petits magasins en tout genre.

WP_20170910_12_38_19_Pro.jpg

Ce quartier est sympa, nous flânons de boutiques en boutiques.

DSCN0095.JPG

Il est 12h30. Nous décidons de sauter dans un taxi pour aller voir le match! C’est une vraie fourmilière. Il y a du monde partout! C’est la sortie du dimanche. Nous faisons comme les locaux et achetons des hot dog avant de suivre la foule à l’intérieur.

WP_20170910_13_09_52_Pro.jpg

C’est immense (oui, je me répète… mais c’est immense !!!). Nous mettons un peu de temps à bien comprendre les règles mais nous nous prenons au jeu.

DSCN0106.JPG

Y a de l’ambiance! Un vrai show à l’américaine!

WP_20170910_13_19_26_Pro.jpg

Nous ressortons 3h plus tard. Super contents d’avoir assistés à notre premier match de baseball ! En plus Toronto a gagné!!

DSCN0110.JPG

Nous remontons dans la ville direction le village gay et le quartier de l’université. Entre temps nous tombons par hasard sur le festival de Cannes Canadien. Tapis rouge et tout le tralala! Il y a des stars internationales, je me hisse sur mes pointes de pieds en espèrant apercevoir Ryan Gosling.

DSCN0122.JPG

A ce moment, une petite lumière s’allume dans un coin de mon cerveau… C’est pour ça qu’on a payé aussi cher notre auberge de jeunesse et qu’il n’y a avait plus de place dans les hôtels…etc. Bref, je n’ai pas vu Ryan, ni Georges.

Sur le chemin, nous passons également par le quartier de l’hôtel de ville qui mêle bâtiments anciens et architecture moderne.

DSCN0123

Il y a de l’animation, nous restons un moment regarder la foule.

DSCN0129

Nico prend l’appareil et s’essaye aux photos d’art !

DSCN0151

DSCN0153

Nous arrivons dans le village gay et c’est quelque chose. Le drapeau lgbt flotte partout, les maisons, les banques, les passages piétons et même les églises ont des drapeaux !

DSCN0161.JPG

On est tombé sur le festival de la marijuana ^^ ce qui explique les drôles de gens parlant tout seul qu’on a croisé dans la rue.

Les ruelles résidentielles regorgent de belles maisons victoriennes.

DSCN0164.JPG

Ensuite nous sommes allés sur Bloor Street, les champs Elysées de Toronto où les riches viennent avec leurs chauffeurs faire du shopping. Il y a également l’équivalent du Time Square New Yorkais.

DSCN0157.JPG

Le quartier étudiant n’était pas très animé. En même temps un dimanche… Mais nous avons trouvé un pub sympa qui nous a rappelé l’Irlande 😊 Nous avons goûté aux poutines canadiennes. Ce sont juste des frites au fromage ^^ On suppose que c’est plutôt un plat d’hiver!

Nous sommes un peu à la bourre. Nous avons rendez-vous à 21h à la CN tower pour aller au resto. Nous essayons d’y aller à pied mais enfaite c’est sacrément loin (le piège de Toronto ce sont les distances). On accélère le pas. On a mal aux pieds. Malgré nos efforts nous arrivons en retard. On nous laisse monter quand même. Ouf… J’avais peur que notre dîner tombe à l’eau. Ils sont sympas les canadiens 🙂

Nous prenons place dans l’ascenseur,  nous montons à 22km/h jusqu’à 350m. La ville défile devant nous. C’est un spectacle époustouflant. On monte au dessus de tous les gratte-ciels… C’est juste fou.

dscn0190.jpg

La tour a été inaugurée en 1976 et fait la fierté des canadiens depuis.

Le restaurant est panoramique et en plus  il tourne. On a une vue imprenable. Nous voyons la lune rouge se lever sur le lac Ontario et les lumières de la ville à perte de vue, les serpentins des autoroutes, les piscines sur les toits des buildings…

En plus de ça le repas est très bon et on nous propose même de changer de place pour le dessert pour se rapprocher de la vitre.

WP_20170910_22_26_42_Pro.jpg

Après manger nous avons accès à d’autres points d’observations et au plancher de verre. Ça donne des frissons.

DSCN0180.JPG

Nous ne regrettons pas une seconde (merci Suzon pour le bon plan: la montée en ascenseur coûte 30$ alors que le menu en coûte 60$ et que la montée en ascenseur est comprise dans le coût).

Nous rentrons en taxi. Nous avons trop mal aux pieds…

Demain c’est hélicoptère aux chutes du Niagara. Je sens que ça va être dingue aussi!!

Lundi 11 septembre2017

Mes premières pensées ce matin étaient pour papa, c’est son anniversaire. Mais ayant un programme un peu chargé, je me suis dis que je l’appellerai plus tard.

Nous nous réveillons à 8h30. Aujourd’hui c’est tour en hélicoptère au dessus des chutes du Niagara 😎 Mais avant nous devons faire le check out de l’hôtel, marcher (40 minutes) jusqu’à la gare, et aller à l’aéroport récupérer notre voiture. Ensuite nous avons 1h15 de route avant d’arriver à l’aérodrome où nous avons rdv à 14h… En gros c’est largement faisable, nous avons 1 bonne heure de marge… Sauf que ça aurait été trop facile ^^

Petit déjeuner: ok
Check out: Ok
Dernière marche dans Toronto le nez vers le ciel: Ok (on n’arrête pas de se répéter que c’est fou quand même cette ville)

WP_20170911_10_13_32_Pro.jpg

Train: …. On papote avec Nico en attendant d’arriver à l’aéroport et à un moment il me demande à quel terminal se trouvent les compagnies de location de voitures? Hummm, sacrée bonne question! Ça doit être marqué sur la réservation!… J’ai dû devenir toute blanche ou rouge de colère. On a réservé dans l’agence du centre ville et non à l’aéroport…

Je me souviens qu’on a changé d’avis plusieurs fois à ce sujet et j’étais persuadée qu’on en était resté à louer la voiture à l’aéroport…

Je suis folle… J’ai surtout peur de louper notre sortie en hélico.

Je sens que le reste de la journée va être tendu. Je profite des dernières minutes du train pour appeler papa mais je suis tracassée… Est-ce qu’ils vont accepter qu’on prenne la voiture dans l’agence de l’aéroport ??

Arrivés à l’agence on tente tant bien que mal de négocier… Mais il n’y a rien à faire. On a prépayé en ligne donc c’est foutu… Obligés de retourner à Toronto… 25 minutes dans l’autre sens + la marche pour arriver à l’agence + le temps perdu à négocier. Je fais un rapide calcul, c’est mort pour 14h…
Y a plus qu’à espérer que le pilote accepte de décaler notre rdv… Nico les appelle et c’est ok pour eux ! Youhou!  Je suis vraiment soulagée!

Nous retournons donc à Toronto et récupérons la voiture. C’est une Toyota corolla rouge ! Nico est tout content! Bon par contre sortir de Toronto c’est quand même plus compliqué que Plouguernével /Gourin. Mais on y arrive!

Nous découvrons les autoroutes canadiennes qui n’ont rien à envier aux autoroutes américaines. C’est en moyenne du deux fois 4 voies et à un moment on a même eu du 4*4 voies (16 en tout !!).

Finalement nous arrivons à 14h35 à l’aérodrome. Notre vol n’est pas encore parti mais le mec nous propose un bon deal: Soit on part maintenant avec d’autres gens et les commentaires seront en Anglais, soit on attend 20 minutes, on sera que nous deux et les commentaires seront en Français ! On n’a pas longtemps hésité! Ça sera vol privé en hélicoptère 😍

DSCN0195.JPG

Je suis excitée comme une puce au salon de la moquette! J’ai trop hâte de décoller.

WP_20170911_15_24_10_Pro.jpg

Les autres reviennent: Ça y est, c’est notre tour! Nous prenons place tous les deux à l’arrière, nous mettons nos casques et c’est parti.

WP_20170911_15_02_48_Pro.jpg

On s’élève doucement du sol puis ce dernier s’éloigne de plus en plus vite. J’adore la sensation 💓

On voit Toronto au loin, le grand lac, les vignobles et de la brume au milieu de nulle part… Ce sont les chutes.

WP_20170911_15_10_05_Pro.jpg

Dans notre casque une voix nous explique plein de trucs sur ce que l’on voit. Nous remontons la Niagara river jusqu’aux Niagara falls. L’endroit fourmille de monde, c’est Disneyland en bas.

DSCN0218

Vue de là haut le spectacle est irréel… Toute cette eau… On se demande comment c’est possible.

DSCN0219.JPG

 

Nous amorçons le retour.

DSCN0222

C’était vraiment une super expérience.

Ça nous a donné envie de les voir de plus près ces chutes. Du coup on décide d’aller faire un petit tour à pied. On se rend compte du débit, et du bruit.

WP_20170911_16_18_36_Pro.jpg

C’est grandiose ! Un arc-en-ciel se forme, génial pour les photos !

DSCN0237.JPG

 

Nous ne nous attardons pas, y a beaucoup de monde et surtout nous sommes attendus à Cobourg !

Après les chutes du Niagara nous prenons la route direction Cobourg. Mon pauvre Nini s’en rappellera… Il y a beaucoup de circulation et les gens roulent comme des maboules… Parfois les voitures devant nous s’arrêtent complètement sur l’autoroute alors que sur les 3 autres voies ça roule à 130. On comprendra plus tard que les gens forcent pour s’insérer et que ça freine tellement que la voie s’arrête. Puis doubler par la droite c’est le sport national… Bref, ça a été épuisant pour Nico de conduire dans ses conditions.

A l’entrée de Toronto ça bouchonne… On ne sera pas à l’heure, j’appelle Tracy pour la prévenir.

Quand nous étions dans Toronto à pied nous ne nous étions pas vraiment rendu compte mais l’autoroute passe au centre ville entre les buildings (elle est surélevée). La perspective que l’on a quand on passe dessus est folle !

Nous quittons l’agglomération de Toronto et ses millions d’automobilistes. On commence à voir des arbres, des champs avec toujours le lac Ontario en toile de fond. Malheureusement le spectacle est de courte durée. La nuit tombe.

Nous trouvons facilement notre B&B. Tracy est adorable, elle nous offre du sirop d’érable en guise de cadeau de bienvenue et nous fait visiter. La maison est grande et très bien décorée. Un vrai cocon. Notre lit est grand et confortable, on a même trop d’oreillers. On a un mini frigo et de quoi se faire du thé et café dans la chambre: Grand luxe.

Le jardin est à l’image de la maison, agencé et décoré avec beaucoup de goût. Il y a une jolie terrasse en bois avec un magnifique salon d’extérieur. La piscine est chauffée à 30 degrés et il y a même un jacuzzi.

Nous n’avons pas encore mangé et comme nous avons sauté le repas de midi (suite à notre histoire de train), je suis affamée.

Tracy nous conseille un petit resto en ville qui s’appelle l’oasis. Un régal !

Une fois rentré Nico va directement se coucher, il est crevé. Moi j’ai envie de faire du jacuzzi. Je prend un livre et je barbotte dans mon bain bouillant avec vue sur le ciel étoilée… Je termine par quelques brasses dans la piscine et au lit.

Mardi 12 septembre 2017

Nous dormons comme des bébés! Au petit déjeuner nous rencontrons Mina. Elle a 50 ans, avocate et maman de 3 enfants. Elle nous explique qu’elle se fait deux jours de break seule sans mari et enfants parce qu’elle en a besoin. « Profitez de voyager et de vous reposer avant d’avoir un bébé, après c’est terminé » : Ok, c’est pas tombé dans l’oreille d’une sourde😉

Tracy a mis les petits plats dans les grands! Le petit déjeuner est fabuleux et super bien présenté. On n’a presque pas envie de le manger tellement c’est beau!! On se régale.

Mina c’est une pipelette! Mais c’est super intéressant. On compare nos deux cultures, on parle de la France, du travail, de nos familles, des voyages.

WP_20170912_10_39_24_Pro.jpg

Une fois le petit déjeuner terminé, Nico et moi allons faire un tour dans la piscine. On s’amuse comme des gosses (surtout moi).

WP_20170912_10_12_23_Pro.jpg

Puis il est l’heure de partir. Nous remercions chaleureusement Tracy pour son accueil. C’est un endroit dans lequel on se serait bien vu rester plusieurs jours.

Nous partons visiter Cobourg.

DSCN0250.JPG

Il y a une petite Marina, une belle plage, un grand parc avec plein d’écureuils et un mignon petit centre ville.

DSCN0251.JPG

WP_20170912_13_24_01_Pro.jpg

Je trouve des chaussures Vans en promo et avec le dollars canadiens ça vaut vraiment le coup! Je craque 😉

DSCN0264.JPG

Vers 14h nous prenons la route avec pour objectif de se perdre dans les grands espaces au milieu des lacs, des champs et des forêts de sapins.

DSCN0283.JPG

Nous prenons la route 28 que nous suivrons jusqu’à rattraper l’autoroute à l’ouest d’Ottawa.

DSCN0269.JPG

La végétations change au fur et à mesure que nous montons vers le nord. On passe des champs avec les fermes aux lacs et aux grands pins pour bientôt ne rouler qu’à travers la forêt.

WP_20170912_15_20_13_Pro.jpg

Les petits lacs sont magnifiques avec leurs îlots, les chalets en bois, les pontons et les garages à bateau. Ça nous rappelle les fjords au sud de la Norvège quand c’est encore à peu près plat.

DSCN0265.JPG

Ici tout le monde a son canoë, son bateau, son gros pick up et sa moto neige dans le jardin.

Nous arrivons au parc de silent lake. Normalement c’est payant mais on explique aux dames qu’on ne fait que passer pour 1h et elles acceptent! (sinon c’est 15$ la journée).

WP_20170912_16_24_11_Pro.jpg

Nous trouvons une petite crique déserte. Le soleil tape et je suis la première à me jeter à l’eau. Elle est vraiment bonne (20/22). Je traverse la petite baie pour aller explorer.

DSCN0304.JPG

 

On a l’impression d’être seuls au monde. On profite du calme et des paysages.

WP_20170912_17_12_23_Pro.jpg

Il est temps de repartir. Nous avons encore un peu de route jusqu’à Ottawa. Nous prenons des cafés à emporter à un drive (même au milieu de nulle part tu peux trouver ce genre de truc). On écoute de la country, on joue à faire comme les locaux (le gros pick up en moins). Le jour décline. La lumière sur la forêt est belle. Nous croisons même un raton laveur!!

Nous arrivons enfin à Ottawa. C’est plus petit que Toronto. Nous prenons possession de notre chambre, descendons manger un bout au resto de l’hôtel et au lit ! (je suis un peu barbouillée, le midi on a mangé dans un bouiboui au bord de la route, Nico y tenait, ça s’appelle un roady et c’est comme dans les films, mais la bouffe n’était pas bonne).

Demain c’est boulot pour nini et découverte d’Ottawa pour moi 😊

Mercredi 13 septembre 2017

Notre chambre est immense, on a deux lits double ^^ Je m’installe sur celui qui est prêt de la fenêtre comme ça je vois la ville et le soleil qui se lève derrière les buildings. Nico est parti travailler.

WP_20170913_08_06_09_Pro.jpg

Puis après une bonne douche je pars explorer Ottawa. J’ai fait deux erreurs: Mettre un pantalon et mettre mes nouvelles chaussures.  Au bout de 5 minutes j’avais vraiment trop chaud et au bout de 10 j’avais une cloque… Pas grave, je suis retournée à l’hôtel mettre un short et mes tongs.

Ottawa est une très jolie ville. Elle est plus petite que Toronto, plus calme. Il y a de beaux monuments, du relief et plein d’espaces verts.

WP_20170913_09_38_52_Pro.jpg

L’hôtel est très bien placé puisqu’on est juste à côté du parlement canadien. Devant le parlement, une flamme brûle dans au milieu d’une fontaine, c’est un drôle de concept !

DSCN0313.JPG

Juste en dessous il y a le canal rideau avec toutes ses écluses surplombé par le château Laurier.

WP_20170913_10_04_07_Pro.jpg

Quand on traverse on se retrouve dans le parc Major Hill qui est super agréable. Il y a une très belle vue sur le parlement en face et la rivière des Outtaouais (ça fait Ottawa quand tu prononces avec l’accent québécois).

DSCN0341.JPG

D’ailleurs Ottawa est une ville bilingue. Le Québec est de l’autre côté de la rivière. On entend beaucoup parler Québécois dans la rue et tout est traduit en Français. La plupart des gens parlent les deux langues.

DSCN0321.JPG

Après le parc j’ai visité le Marcket By, c’est un marché couvert où tu trouves de la nourriture mais aussi plein de souvenirs. J’y ai mangé un bagel au saumon comme une vraie canadienne.

WP_20170913_12_34_07_Pro

Ensuite j’ai marché marché marché… Je suis tombée dans des petites rues mignonnes avec des chouettes magasins. Puis j’ai trouvé les rideau falls. Ce sont de belles chutes d’eau.

WP_20170913_13_42_00_Pro

Après cette jolie halte, je repars vers le centre ville. J’ai envie de manger une glace, il fait vraiment chaud. En chemin je croise le musée des beaux arts avec ses belles verrières.

DSCN0328.JPG

Il y a une exposition sur l’art des autochtones comme ils disent ici. Ça peut être sympa puis au moins il fait frais!

Pas de chance je ne trouve pas la galerie du premier coup. Je me coltine donc l’art contemporain en premier.. Y a vraiment des gens perchés… N’importe qui peut se revendiquer artiste quand tu vois ça. Après la difficulté c’est peut-être de faire croire que c’est de l’art?
Bref, y a deux ou trois trucs sympas mais le reste….

J’enchaîne avec l’art classique. Les paysages canadiens en peinture ça en jette. Il y a tout un pavillon dédié aux peintres français. On reconnaît les paysages.

Je finis par trouver la galerie sur l’art autochtones. C’est vraiment intéressant. Leurs peintures sont très colorées, leur sculpture et totem minutieusement travaillés. Il y a aussi des broderie de perle, des costumes…etc.

Le musée en lui même est très beau avec des cloîtres intérieurs où l’on retrouve petits jardins, bassins…etc.

WP_20170913_16_13_08_Pro

Ah un moment un gardien s’approche et me demande en Français si je vais à l’église. Devant mon air perdu il m’indique que derrière moi au sous sol il y a une chapelle. Du coup je vais y jeter un oeil. En descendant j’entends des voix, comme s’il y avait plein de monde. J’ai peur de déranger. Puis quand j’entre dans la chapelle elle est vide! A l’exception de dizaines d’enceintes posées sur des trépieds à hauteur d’hommes disposées tout autour de la chapelle.

WP_20170913_16_27_16_Pro

Je rentre dans le cercle. C’est bizarre comme sensation. L’expression entendre des voix prend tout son sens. J’allais partir quand d’un coup les voix s’arrêtent et une se met à chanter. Ça résonne dans la chapelle. Les autres voies se joignent à elle. C’est magnifique et très émouvant. Je suis toute seule. Je m’assois sur un banc, entourée de la chorale fantôme et profite du concert. C’était une sacrée expérience. J’ai adoré!

WP_20170913_16_26_15_Pro

Je ressors du musée. Il est déjà 16h30. Normalement Nico termine à 17h. Je le rejoins à l’hôtel. Apparemment c’était vraiment pas intéressant. Il hésite même à sécher la fin demain… Le vilain!

WP_20170913_18_02_24_Pro.jpg

Je l’emmène faire un tour de la ville. On trouve un resto sympa (mais cher) pour le dîner. On a mangé tôt. Il y a un spectacle de son et lumière au parlement et on a envie de voir ça.

C’est le truc à faire ce soir! La pelouse est noir de monde. Le spectacle commence. Ça retrace l’histoire du Canada. C’est très intéressant. Ça dure un petit moment. A la fin une voix s’élève et entame un champ. Et là tout le monde se lève. On comprend que c’est l’hymne canadien. C’est qu’ils sont très patriotes!! « Ô Canada ! Terre de nos aïeux,
Ton front est ceint de fleurons glorieux ! « 

Après ça nous rentrons à l’hôtel. Je voulais aller dans un irish pub que j’avais repéré mais Nico est fatigué et demain on se lève tôt (la conf commence à 8h).

Jeudi 14 septembre 2017

Nico part travailler et moi je boucle les valises. Après avoir mis tout ça dans la voiture, je suis repartie explorer la ville. J’ai profité d’une exposition gratuite aux archives nationales pour en apprendre un peu plus sue l’histoire du Canada. Ensuite je suis allée sur l’île Victoria profiter du soleil au bord de l’eau.

WP_20170914_11_10_13_Pro.jpg

Puis j’ai rejoins nini pour qu’on aille manger ensemble le midi.

DSCN0344.JPG

Difficile de trouver autre chose que des fast food, nous décidons de tenter un restaurant vegan. Nous n’avons pas l’habitude mais c’est bon et nous sommes rassasiés.

WP_20170913_12_25_15_Pro.jpg

Il s’ennuie un peu à sa conférence mais il est obligé d’y retourner, au moins en début d’aprèm.

Je retourne donc en ville. Il y a un bateau qui passe les écluses sur le canal pour rejoindre la rivière. Je reste regarder. Ça m’intrigue.

DSCN0385.JPG

J’assiste aussi à la relève de la garde devant le monument pour la paix avec tout le folklore (uniforme, cornemuse…etc). Je me dirige vers le marché pour acheter des souvenirs 😊

WP_20170914_14_12_19_Pro.jpg

Les bras chargé de paquets je repars direction les rives du Gatineau côté Québécois pour aller visiter le musée de l’histoire du Canada. Nico m’envoie un texto. Il me rejoint là bas (il voulait vraiment le faire ce musée), la fin de la conférence concerne les normes sur les leds dans les avions, ça ne le concerne pas. La vue du musée est magnifique !

WP_20170914_15_29_45_Pro.jpg

L’architecture est superbe !

WP_20170914_15_37_12_Pro.jpg

Nous commençons la visite. On apprend plein de trucs. C’est gigantesque !

WP_20170914_15_56_45_Pro.jpg

Par contre pendant la visite que je reçois un appel de booking, notre réservation d’hôtel à Montréal a été annulée pour surbooking !  On ne nous propose pas d’alternative satisfaisante (le site booking nous propose un autre hôtel mais avec des lits simples séparés et sans parking). Je me débrouille toute seule pour trouver un autre hôtel. Ça m’a gâché la suite de la visite. Mais heureusement qu’on était au musée et qu’il y avait la Wifi. On est quand même contents d’avoir visité ce musée. On a appris plein de trucs!

Il est temps de prendre la route. Nous sommes arrivés tard à notre hôtel (qui est très bien). On s’est trompé de sortie d’autoroute et on a traversé tout Montréal en voiture. C’est une ville gigantesque!!

Nous arpentons les rues du quartier et finissons dans un pub où se tient une soirée karaoké pour étudiant. On s’amuse bien !

Vendredi 15 septembre 2017:

C’est notre dernière journée avant de prendre l’avion dans l’autre sens. Nous avons prévu de nous balader dans Montréal avant d’en visiter les principaux quartiers. Nous nous levons tôt, le petit déjeuner est déjà derrière la porte et c’est au lit que nous profitons de notre jus d’orange et des croissants frais.

Montréal c’est plein de quartiers avec chacun une identité bien particulière, c’est comme s’il y avait plusieurs petites villes dans la ville. Nous nous baladons dans les rues du quartier nommé Plateau Mont Royal.

WP_20170915_11_10_12_Pro.jpg

C’est le quartier « hipster » de Montréal, avec ses façades peintes, ses belles maisons victoriennes et ses friperies à tous les coins de rues.

WP_20170915_11_05_16_Pro.jpg

DSCN0404.JPG

Par contre ça grimpe pas mal, nous approchons du Mont Royal, poumon de la ville.

DSCN0405.JPG

Beaucoup de gens font du sport: course à pied, vélo, yoga, kung fu…etc., d’autres se promènent en famille. Il y a de l’ombre, ça fait du bien. Le parc est vraiment grand, les sentiers nombreux, une fois tout en haut nous nous arrêtons au bord du plan d’eau.

WP_20170915_13_09_56_Pro.jpg

Nous traversons le parc, objectif, le quartier de Westmount, plus huppé avec des belles et grandes maison. La vue est imprenable sur le reste de la ville. Nous distinguons le quartier des affaires avec les grands buildings et les rives du fleuve Saint Laurent.

DSCN0426.JPG

Effectivement, les maisons sont belles, les voitures aussi.

DSCN0407.JPG

 

Nous redescendons vers le centre ville. Nous voulons faire un tour dans les quartiers sous-terrain. En effet, c’est une des particularités de Montréal, il existe des galeries commerciales sous la terre qui sont reliées les unes aux autres.

DSCN0432.JPG

On y trouve des supérettes, coiffeurs, banques…etc. On peut même rentrer chez soit sans avoir besoin de sortir à l’air libre les jours de grand froid, les immeubles ont chacun leur entrée souterraine.

Cela fait maintenant presque 4 heures que nous marchons, nous trouvons un bon restaurant où nous poser pour manger. Le serveur est français, il nous raconte sa vie ici, à la base il devait rester seulement quelques mois puis il n’est jamais repartir. Contrairement à ce qu’on pourrait penser, le logement n’est pas très cher à Montréal et il est facile de trouver un petit job.

WP_20170915_14_59_32_Pro.jpg

Une fois bien repus, nous repartons direction les rives du fleuve Saint Laurent.

DSCN0448.JPG

Nous sommes impressionnés par la force des courants et la largeur du fleuve. Plusieurs quartiers atypiques se dressent sur la rive opposée.

DSCN0443.JPG

Nous aperçevons aussi la biosphère au loin, malheureusement nous n’avons pas le temps de nous y rendre, il aurait fallu rester une journée de plus.

DSCN0450.JPG

Il fait toujours aussi beau. C’est très agréable de flâner dans cette ville.

DSCN0460.JPG

 

Il est temps de récupérer notre voiture, nous traversons le quartier nommé « Le Village », en partie piéton et qui regorge de petits restaurants et bars.

DSCN0467.JPG

Une terrasse nous fait de l’œil, un dernier verre et il est vraiment temps de partir.

WP_20170915_18_07_54_Pro.jpg

Cette ville mériterai qu’on y passe plus de temps, une bonne excuse pour y retourner un jour.

Notre roadtrip dans l’est canadien s’achève, c’était court mais intense. Nous avons adoré ce pays, la gentillesse de ses habitants et la variété de ses paysages et de ses villes. C’était très différent de nos roadtrips habituels mais ça nous a beaucoup plu.

DSCN0132.JPG

Dans quelques semaines nous repartons, direction la Martinique cette fois ! Décidément, cette fin d’année 2017 est riche en voyage.

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s