Un petit paradis au milieu de l’Atlantique : Surftrip aux Açores !

Cet article, cela fait quelques mois qu’il sommeille dans mon disque dur, la faute au temps qui passe trop vite… J’espère que mon retard sera vite oublié après la lecture de ce récit de voyage.

Vendredi 24/06/2016:

Nous prenons la route direction Rouen chez nos amis Simon et Justine (et Lutty 😉 ), qui ont la gentillesse de nous héberger. En effet, nous prenons l’avion à Beauvais le lendemain matin et cette escale nous évite de dormir à l’aéroport. Comme d’habitude, nous sommes ravis de revoir nos expatriés normands et leur grosse boule de poil.

6tag-2249078896-1219516241580713290_2249078896.jpg

Samedi 25/06/2016:

Après une bonne nuit de sommeil, nous roulons jusqu’à Beauvais. Cela fait longtemps que nous n’avons pas pris l’avion pour partir en vacances et ça nous rappelle notre trip aux Canaries. A la différence près que nous n’avons pas 100 kg de matériel avec nous mais seulement deux bagages « cabine » ! Eh oui, pour une fois nous voyageons légers ^^

wp_20160625_10_11_03_pro

Ce premier vol jusqu’à Lisbonne se passe très bien. J’ai le hublot et je ne me lasse pas de contempler les paysages. Nous repérons le spot de Guincho depuis le ciel, souvenir de notre première rencontre.

L’escale à Lisbonne dure 5 heures, nous en profitons pour nous poser un peu et bouquiner. Nous ré-embarquons en fin d’après-midi. Dans deux heures nous serons aux Açores et les vacances pourront vraiment commencer !

WP_20160625_15_43_37_Pro.jpg

Le survol de l’archipel est splendide !

WP_20160625_18_41_42_Pro.jpg

Nous sommes accueillis par le père de David « d’Azores Surf Camp&Co » qui gère notre hébergement, la location de la voiture mais aussi des surfs. Il ne parle pas très bien Anglais mais nous arrivons à communiquer. Il nous faut à peine 30 minutes pour rejoindre Ribeira Grande. Il nous dépose devant notre petite maison en plein centre du village. C’est rustique mais au moins, c’est authentique et puis surtout, nous avons vue sur le spot ! David nous rejoint et nous propose d’aller au bar d’à côté boire une bière, manger et regarder le match : le ton est donné et les vacances commencent bien !

DSC03666.JPG

Dimanche 26/06/2016:

Le lendemain nous prenons notre temps et partons à la découverte de Ribeira Grande avec pour premier objectif de trouver à manger. Ce n’est pas très difficile, il y a de petites épiceries à tous les coins de rue. La place centrale est toute mignonne et les petites ruelles sont très colorées. L’archipel des Açores est situé entre deux continents et ça se ressent.

WP_20160626_13_46_36_Pro.jpg

Après s’être sustentés, direction le spot. Les vagues ne sont pas top mais nous avons quand même envie de tester nos planches et de surfer dans l’eau chaude. Nous sortons quand il se met à pleuvoir. La pluie est fine et… chaude ! Le temps est très changeant ici et le soleil revient vite.

WP_20160626_13_49_52_Pro.jpg

Les « Bleus » jouent cet aprèm contre les Irlandais. Le bar du club de foot local diffuse le match de l’Euro 2016. Nous sommes les seuls français dans la salle. Un vieux portugais essaye de communiquer en langue des signes. Il croit que je suis irlandaise et que Nico est français, ça le fait beaucoup rire. La France gagne et le vieux monsieur nous paye un coup pour fêter ça !

En fin d’après-midi, nous partons nous prélasser dans la Caldeira Velha. Ce sont des bassins de  sources chaudes perdus au milieu d’une végétation luxuriante. Il vous en coûtera 2€ par personne pour accéder au site. Il y a du monde, beaucoup de locaux qui sont venus en famille, ce qui ne nous étonne pas trop en ce beau Dimanche.

DSC03685.JPG

On se croirait en pleine jungle. L’odeur de souffre pique le nez. Nous commençons par la piscine la plus haute du parc.

dsc03681

Elle est tiède mais quelle surprise quand nous nous mettons sous la cascade et que l’eau qui coule est chaude !

Nous barbotons tranquillement puis nous changeons de bassin. Celui du bas est bondé et pour cause, l’eau est à 38° !

DSC03677.JPG

Il y a une flaque intermédiaire mais l’eau est bouillante et les bulles nous tiennent à bonne distance !

DSC03676.JPG

Le bassin se vide un peu et nous trouvons une place. L’eau est ferrugineuse, ne faites pas comme moi, prenez un vieux maillot de bain… C’est tellement agréable cette eau chaude… et surprenant ! Je pourrais y rester toute l’après-midi mais Nico supportant moins bien que moi la chaleur, nous écourtons notre bain.

La Caldeira Velha est sur la route qui mène au Lagoa do fogo (« le lac de feu ») niché au fond d’un ancien volcan. Le point de vue est à couper le souffle, les nuages ajoutent une atmosphère particulière à ce lieu magique.

6tag_270616-122607.jpg

Derrière le lac on peut apercevoir la mer. La plage bordée de sapins nous appelle mais il est trop tard pour descendre faire trempette… nous reviendrons !

DSC03695.JPG

Nous continuons notre route vers le sud dans l’espoir de trouver des vagues. Quand nous arrivons sur le spot de Populo beach, la marée est trop haute, la houle ne rentre pas. Il est temps de rentrer, nous ne ferons pas de deuxième session aujourd’hui.

dsc03689

 Aux abords de Ribeira, c’est très difficile de circuler. La ville se prépare pour les fêtes de San Peter et les accès sont bloqués. Nous contournons Ribeira Grande et arrivons à trouver un passage dans les petites ruelles étroites.

DSC03769.JPG

A peine arrivés, David nous invite à le rejoindre avec d’autres potes surfeurs dans un restaurant de Ribeira Seca (village voisin de Ribeira Grande). Nous mangeons du poisson, c’est excellent ! La fête bat son plein à Ribeira Seca, nous restons jusqu’au feu d’artifice avant de rentrer nous coucher.

Lundi 27/06/2016:

Le petit déjeuner englouti, nous nous mettons à l’eau pour notre session du matin. Le vent a baissé et les vagues sont plus propres que la veille. L’eau est chaude, je peux sortir le shorty !

WP_20160627_14_07_03_Pro.jpg

La session terminée, nous improvisons un petit pique nique sur notre bout de trottoir, comme de vrais locaux 😉

DSC03700.JPG

Il fait un temps magnifique. Nous décidons de retourner au Lagoa do fogo et de descendre au lac. Le soleil cogne fort mais la baignade  dans le lac n’en sera que plus agréable ! Il n’y a personne sur cette plage, une petite dizaine tout au plus. C’est le paradis…

DSC03704.JPG

Le sable est blanc, l’eau est bonne et nous nageons dans le cratère de ce volcan entouré par une superbe végétation.

GOPR1898.JPG

Nous profitons de cette magnifique plage pour faire bronzette et bouquiner un peu.

DSC03718.JPG

Puis il est temps de remonter. Une fois sur le col, nous constatons que Ribeira est sous une grosse couche de nuage. Tant pis, nous traçons vers Ponta Delagda. Nous déambulons sur les pontons de la marina. Un grand voilier de luxe y est amarré.

DSC03741.JPG Sao Miguel est aussi une étape pour les navigateurs qui traversent l’atlantique. La tradition est de peindre une trace de son passage sur la jetée. Nous sommes fiers des nombreux bretons qui sont passés par là !

DSC03751.JPG

Il est tard, nous remettons la visite de la ville à plus tard et rentrons sur Ribeira Grande. Nous dînons en terrasse à deux pas de la maison. Le repas est délicieux et il fait bon dehors. On est bien aux Açores…

Mardi 28/06/2016:

Aujourd’hui nous avons décidé d’explorer la côte ouest de l’île. Direction Mosteiros, un petit village réputé pour être aussi un spot de surf. La route pour y aller est assez longue car sinueuse mais on longe la côte et les paysages sont magnifiques.

Nous arrivons enfin à Mosteiros,   c’est typique et très joli. Nous nous perdons dans les innombrables petites ruelles. Malheureusement il n’y a pas de vagues mais on s’en doutait. On s’arrête manger un bout.

6tag_300616-121005.jpg

Pour la petite anecdote, le bar où nous avons mangé ne prend pas la carte bancaire. Nous nous dirigeons donc vers le distributeur. Malheureusement ce dernier ne fonctionne pas. Nous vidons nos porte monnaie mais malheureusement, nous n’avons pas assez pour payer l’addition. Le propriétaire, super sympa, nous offre le reste. Les Açoriens ont le cœur sur la main.

Nous jetons un coup d’œil à la carte. David nous a conseillé d’aller voir les sources chaudes de Ferreira. C’est sur notre route. Enfin route… C’est un grand mot. Nous voilà partis avec notre suzuki dans des chemins en terre entre des grands Champs. Ça descend raide.

DSC03782.JPG

Les thermes de Ferreira sont au bord de la mer. C’est payant, un peu la flemme du coup. Puis on remarque que les gens se dirigent tous vers le même endroit à l’opposé des thermes. Nous les suivons. En effet, un panneau indique « piscinas natural for free ». Ici  les piscines naturelles sont des grandes flaques creusées par la mer dans la roche. Ça nous intéresse moyen mais curieux nous y allons quand même.

Arrivés là bas, on hallucine un peu, y a peut être 50 personnes dans la piscine accrochés à des cordes pour ne pas bouger avec les vagues.

GOPR1923.JPG

Nous sommes surpris, il ne fait pas très beau ni très chaud et tout le monde se baigne en maillot dans la mer. Nous allions partir quand je dis à Nico de m’attendre… Je vais quand même goûter l’eau. Et là, énorme surprise, je trempe mon orteil, l’eau (de mer) est brulante (pas loin de 40 degrés). Il y a une source chaude qui arrive par en dessous et se mélange à l’eau de mer.

Ni une, ni deux, on enfile nos maillots et rejoignons les gens dans la flaque.

GOPR1910.JPG

C’est chaud mais chaque vague ramène un petit peu de froid. C’est super agréable. Une piscine à vague naturelle bouillante ! Nous nous laissons bercés par les vagues. Plus on s’éloigne vers la mer, plus l’eau refroidit et à l’inverse, au plus près de la terre, l’eau se réchauffe. Malgré le monde, ça vaut le détour! Nous sommes très contents d’avoir pu tester ça, merci David 😉

GOPR1920.JPG

Après notre bain nous prenons la direction de Sete citades et nous nous arrêtons un peu avant pour une balade sur les bords du cratère d’un ancien volcan.

DSC03785.JPG

Les paysages sont magnifiques, les hortensias sont en fleur.

DSC03810.JPG

On peut voir deux lacs en contrebas, l’un bleu, l’autre vert.

DSC03818.JPG

Nous reprenons la voiture direction l’hôtel fantôme qui domine l’endroit. Il s’agit d’un ancien palace des années 90 qui a fait faillite peu de temps après son lancement. Il est depuis abandonné.

DSC03813.JPG

Il y avait un gardien jusqu’en 2011 mais après il s’est vite dégradé. C’est une ambiance très bizarre, on se balade là dedans et on imagine les salles de réception, les chambres…etc. Un vrai décor de film !

dsc03817

C’est assez dangereux, pas du tout sécurisé et pourtant libre d’accès. Étrange…

DSC03823.JPG

Autour de Sete citades, nous nous arrêtons à chaque point de vue, l’endroit est grandiose. Alors qu’il faisait très beau, nous nous retrouvons au milieu des nuages. L’atmosphère se fait mystérieuse. Nous allons au Lagoa do congro, le lac reflète le ciel gris comme un miroir. La surface est lisse, les alentours sont calmes, c’est envoutant…

DSC03825.JPG

Après cette petite escapade nous reprenons le chemin de la maison. Et quand on arrive, 10 surfeurs à l’eau, des bonnes vagues, on fonce ! (on ne s’y attendait pas, normalement ce n’était pas la bonne marée). Pas de chance, nous prenons 2 vagues et c’est déjà terminé. Nous sommes arrivés après la bataille.

Il est tard. Nous nous préparons à manger. Après le repas, nous faisons une marche digestive. J’entends de la musique, j’entraîne Nico à travers la ville. Après 30 minutes de marche, nous tombons sur un grand défilé. Toute la ville est là !

WP_20160629_00_00_43_Pro.jpg

C’est une sorte de cavalcade où les gens chantent et dansent au rythme de la fanfare. On se mêle à la foule et profitons du spectacle. Nous restons jusqu’à la fin, heureux d’avoir pu s’immerger un peu plus dans la culture locale.

Mercredi 29/06/2016:

Ce matin, il fait gris et par moment il y a des averses. Le vent est de la partie et les vagues ne sont pas top.

C’est dommage car aujourd’hui c’est la fête de San Peter avec un grand défilé à cheval à travers la ville. Tout le monde est rassemblé sur la place principale de Ribeira Grande.

Les gens sont venus en famille. Nous nous faufilons dans la mairie pour profiter du spectacle sur le balcon.

DSC03829.JPG

On se demande si on ne nous a pas pris pour des journalistes (j’avais mon appareil photo autour du cou), il n’y a que des gens en costume. Nous faisons un peu tâche mais nous restons discrets et profitons de la vue.

Le défilé commence. Il doit y avoir une centaine de cavaliers en costume traditionnel. Ils font le tour de la ville au trot voir au galop. C’est assez impressionnant !

DSC03838.JPG

Avec la pluie, certains chevaux trébuchent, d’autres s’énervent à cause du bruit et de la foule. Je suis descendue puis j’ai tenté de me rapprocher pour prendre des photos d’un peu plus près mais je me suis vite ravisée ^^

DSC03841.JPG

Une fois le défilé terminé, nous décidons d’aller visiter le musée d’art contemporain. Tout neuf ! Pas cher ! Bon l’art contemporain on n’y comprend pas grand chose mais c’était marrant. Ensuite on s’est mis à l’eau pour une petite session. C’était pas dingue.

WP_20160629_17_50_51_Pro.jpg

Le soir direction Ribeiré Seca pour la suite des festivités.. Il y avait des chanteurs et des danseurs, c’était sympa.

Jeudi 30/06/2016:

Au programme de la journée: Furnas ! C’est un village qui se situe dans une vallée réputée pour son activité volcanique.

Nous nous sommes arrêtés dans une plantation de thé qui se trouvait sur le chemin. On peut visiter l’usine gratuitement.

dsc03866

C’est assez impressionnant. Une petite dégustation plus tard et nous voilà repartis.

DSC03867.JPG

Sur la route, qui correspond à une nationale chez nous, nous croisons des ouvriers qui se déplacent à cheval avec leurs débroussailleuses, leurs pots de peinture…etc. On a l’impression de faire un bon dans le temps. Parfois un fermier balade ses vaches dans un virage (alors que les gens roulent à 90). Assez dingue ! Mais c’est aussi ce qui fait le charme des Açores.

Quand nous arrivons à Furnas nous sommes impressionnés par la végétation qui est très dense. Il y a du vent. Les nuages chargés d’eau passent vite ce qui fait que par moment il y a du soleil et il bruine en même temps. On se croirait dans une jungle tropicale, en moins chaud et sans les bestioles.

David nous a conseillé d’aller manger la spécialité locale au restaurant du camping. Très bon et beaucoup moins cher que dans le village. C’est un plat composé de viandes et de légumes qu’ils font cuire dans des fumeroles dans le sol qui est chaud du fait de l’activité volcanique. On nous amène un plat géant!!!

WP_20160630_16_08_57_Pro.jpg

Impossible d’en venir à bout mais c’est très bon (pour vous dire, le soir on saute le dîner et le lendemain matin nous n’avons toujours pas faim).

Après s’être rempli la panse nous allons au jardin botanique « Terra nostra », c’est l’attraction de Furnas (6€ l’entrée).

6tag_010716-113426.jpg

Le jardin est magnifique, palmiers, eucalyptus…etc.

DSC03900.JPG

Nous flânons un moment dans ce sanctuaire.

dsc03895

Tout est calme, nous croisons peu de monde.

DSC03883.JPG

Puis pour terminer la visite, il est possible de se baigner dans une piscine géante d’eau de source ferrugineuse à 38 degrés. C’est tellement agréable…

WP_20160630_17_55_23_Pro.jpg

Par contre on est content qu’il fasse gris et de trouver la bruine parce que vu la chaleur de l’eau, s’il faisait grand soleil, ça serait difficile à supporter.

GOPR1944.JPG

Nous rentrons ensuite à Ribeira, les vagues ne sont pas top et nous décidons d’aller voir le match de foot au bar (quart de finale pour le Portugal contre la Pologne). Ça s’éternise, il y a 1-1, prolongations puis tirs au but. David nous a rejoint. Après le match il nous fait visiter sa maison en construction dans laquelle il va transférer sa surf house.

Il est tard et notre lit nous appelle !

Vendredi 01/07/2016:

Au réveil, rapide check des conditions par la fenêtre de notre chambre, les vagues ne sont pas top: trop de vent. Nous avalons notre petit déjeuner et décidons de repartir à l’ouest de l’île sur le spot de Mosteiros. Bonne surprise, aujourd’hui, il y a des vagues. Certes, elles sont petites mais belles. Je m’amuse bien mais Nico a plus de mal à se placer et n’apprécie pas autant que moi la session. Il y a quelques locaux à l’eau et des gamins. C’est « bonne ambiance ».

DSC03939.JPG

Nous  mangeons dans le même bar/snack que la première fois et réglons notre dette. Le patron n’en veut pas mais nous insistons.

Il n’est que 16h et nous avons un peu de temps devant nous. Et si on faisait le tour de l’île ? Notre avion part demain et nous n’avons pas encore été à l’est. On regarde la carte et c’est parti pour un mini road trip !

DSC03941.JPG

J’ai adoré Ponta Garça et sa plage des amoureux,

WP_20160701_19_17_05_Pro.jpg

Ribeira Quente qui est un spot de surf connu mais qui ne marchait pas aujourd’hui (malheureusement)

WP_20160701_19_59_51_Pro.jpg

Les petits bateaux de pêche,

DSC03946.JPG

Puis le phare de Nordeste.

dsc03955

Et ses lacets interminables,

DSC03956.JPG

Tout du long, les paysages sont magnifiques, les hortensias en fleur colorent les chemins.

DSC03949.JPG

Nous rentrons assez tard à Ribeira Grande et encore une fois, c’est la fête. Cette fois-ci ce n’est plus San Peter que l’on fête mais les 35 ans du comté ! David nous rejoint et nous nous couchons assez tard. Le réveil va piquer demain matin, David nous a donné rendez-vous à 7h pour aller surfer ^^

Samedi 02/07/2016:

Bon, on a loupé le rendez-vous à 7h mais à 8h on est sur l’eau ! Ce qui relève de l’exploit ! David est déjà à l’eau.

WP_20160627_13_03_27_Pro.jpg

Les vagues sont beaucoup plus grosses que les autres jours de la semaine et assez clean. Le vent n’est pas encore levé. Je me gave… Je pars sur toutes les vagues. Les garçons ont plus de mal, peut être parce qu’ils sont plus lourds et que leurs planches sont plus petites.

WP_20160627_14_07_14_Pro.jpg

Nous passons la matinée à l’eau. David sort, il doit aller bosser (il est aussi sauveteur en mer et surveille une plage plus à l’ouest: Santa Barbara).

Nous en profitons pour boucler nos valises et faire le ménage dans la maison.

dsc03967

A midi, nous rejoignons David à Santa Barbara et dégustons une délicieuse soupe de poisson.

img-20160702-wa0009

Il nous conseille d’aller voir les Caldeira de Ribeira Grande puis celle du Parque dos Caldeiroes à l’est de l’île si nous avons le temps. Bon guide depuis le début de notre séjour, nous suivons ses conseils les yeux fermés.

Malheureusement, nous n’aurons pas le temps de repasser lui dire au revoir. Nous le remercions chaleureusement, en plus de nous avoir fourni le logement, la voiture et les surfs, il a été un très bon guide et a su nous faire découvrir et apprécier son île. David est d’une gentillesse sans égale et nous sommes heureux d’avoir fait sa connaissance (Et 5 mois après, nous sommes toujours en contact 😉 ).

img-20160702-wa0012

Thanks a lot David !!!!

Le voyage se termine et nous avons quelques heures devant nous. Direction la cascade de Ribeira Grande. Elle est très belle. Un groupe de jeunes se baigne mais malheureusement, nous n’avons pas pris nos maillots.

wp_20160702_16_37_05_pro

Nous nous consolons en prenant les escaliers puis la passerelle qui permet d’observer la cascade d’en haut.

dsc03977

Le parc des Caldeiroes est magnifique. Nous nous promenons au milieu des hortensias et des petits canaux.

WP_20160702_17_39_12_Pro.jpg

La cascade nous rappelle notre voyage en Norvège bien qu’elle soit beaucoup plus petite.

DSC03983.JPG

Il est temps maintenant. Nous prenons l’avion à 18h.

Je vous épargne l’attente à l’aéroport après que notre vol ait été retardé (bon, ça nous a permis de voir le match : faut voir le côté positif) et la nuit dans l’aéroport de Lisbonne qui n’était pas des plus confortable.

wp_20160702_21_37_30_pro

Ce voyage aux Açores est un vrai coup de cœur. C’est une destination dépaysante, hors du temps… Les paysages sont extrêmement variés: volcans, lacs, plages de sable noir,  piscines naturelles, sources thermales…etc. Que vous soyez amateurs de randonnées, de plongée, de surf ou tout simplement de farniente, il y en a pour tous les goûts ! Sans parler de l’accueil des Açoriens et de leur culture.

Un véritable paradis perdu au milieu de l’atlantique ❤

WP_20160627_19_12_58_Pro.jpg

Enregistrer

Publicités

2 commentaires

  1. Caro · novembre 29

    J’ai beaucoup apprécié le compte-rendu. Nous étions sur cette même île en juillet, et j’ai l’impression que nous avons vu à la fois la même chose et tout autre chose. En tous les cas je suis sous le charme aussi, et ça me conforte dans l’idée qu’on pourrait y passer des semaines avant d’avoir tout vu !

    Aimé par 1 personne

    • pennarbled · décembre 2

      Contente que mon récit t’ai plu 🙂 Je trouve que c’est une très belle destination, dépaysante et relaxante.
      J’ai très envie de retourner aux Açores, peut être sur une autre île pour découvrir autre chose 🙂

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s