Scandinavian roadtrip: La région du Telemark !

Jour 14 : 12/07/2015

A notre réveil il fait toujours aussi beau. Nous reprenons notre activité de la veille au soir, c’est-à-dire la pêche. Cette fois-ci nous avons des voisins polonais qui nous accompagnent. Après quelques minutes, ils poussent des cris. Nous lâchons nos cannes pour aller voir ce qu’il se passe. Un des polonais à attraper quelque chose. Ils se mettent à 3 pour remonter le poisson. Il est énorme et a des dents pointues. Les polonais tentent de dégager l’hameçon avec un couteau mais le poisson le serre dans sa gueule. Il a une force incroyable. Notre ami Charles nous apprendra ensuite qu’il s’agit d’un « Wolf fish », soit un « loup de mer » en Français.

12072015732

Il est temps de reprendre la route après cette petite pause au bord du fjord. Nous nous arrêtons dans la petite ville d’Eidfjord pour manger un bout tout en profitant de la vue.

2j11

Nous quittons les eaux du fjord pour grimper dans la montagne. Il y a du monde sur la route. Au détour d’un virage nous tombons sur des hordes de chinois arrêtés sur une aire. Intrigués, nous nous y arrêtons aussi.

3j11

Conduits par des cars roumains, ils sont venus en masse admirer deux belles cascades. Elles ne nous paraissent pas très impressionnantes par rapport aux cascades d’Odda.

4j11

Après plusieurs kilomètres nous rejoignons un plateau. Le paysage que nous découvrons alors nous laisse sans voix. Nous sommes entourés de neige, de lacs gelés et de roches arides alors qu’il y a quelques minutes à peine nous zigzaguions entre les cascades, les lacs et la forêt.

5j11

Sous le charme, nous faisons une pause pour admirer le paysage.

6j11

Le ciel gris et la neige forment un contraste saisissant. Les couleurs se mélangent, nous avons l’impression d’être sur une autre planète.

7j11

Nous ne nous attendions pas à croiser de tels paysages en plein mois de juillet. Il y a même un petit bateau pris dans les glaces au milieu d’un lac.

8j11

La Norvège continue de nous surprendre pour notre plus grand plaisir.

9j11

Nous quittons le plateau et entamons la descente. Nous apercevons alors les premières maisons en bois debout, spécificité de la région.

10j11

Nous en profitons pour nous arrêter faire un point sur la carte.

11j11

Les forêts verdoyantes se font plus denses et la neige disparait peu à peu du paysage. Un torrent tumultueux au milieu des sapins retient notre attention.

12j11

Nous quittons la route pour nous engager sur une piste qui semble suivre son cours. Cela fait un moment que nous conduisons et nous cherchons un endroit où passer la nuit. Bonne pioche ! Un petit parking aménagé bordant le torrent fera notre bonheur.

13j11

L’endroit est magnifique. Seuls les moustiques viennent un peu noircir le tableau.

14j11

Nous nous endormons, bercés par le bruit de l’eau.

Jour 15 : 13/07/2015

Nous nous réveillons avec une petite idée en tête. La veille nous avons repéré une poutre au-dessus d’un bras du torrent.

Nico va checker la température de l’eau.

1j12

Il a l’air moyennement satisfait mais « le breton » (d’adoption) n’est pas frileux 😉

2j12

Une corde et une rallonge en guise de palonnier plus tard, il se lance à l’eau, surf sous le bras ! Nous n’en avions jamais fait et on s’est dit que c’était un bon spot pour tester le surf statique.

3j12

Cependant, le courant est très puissant. Un peu trop… Après plusieurs tentatives, nous nous rendons à l’évidence, ça ne marchera pas. Nous remballons notre matériel et reprenons notre route sous une petite pluie.

La route est très belle. Le ciel est orageux, il fait ressortir les couleurs, puis tant qu’il ne pleut pas, nous ça nous va.

4j12

Nous croisons plusieurs églises en bois debout parfaitement conservées. Il s’agit d’églises construites à l’aide de troncs d’arbres assemblés verticalement.

5j12

Certaines sont même ornées de têtes de dragons, sûrement un héritage des vikings.

6j12

Il y a beaucoup d’eau dans la région et donc de nombreuses écluses.

7j12

Dans un petit village nous découvrons le concept du « vélo-rail ».

8j12

Comme à notre habitude nous cherchons un spot de dodo au bord de l’eau. Heureusement, nous sommes équipés pour nous protéger des moustiques. Avant de partir Nico a installé une moustiquaire de lit, on ne la regrette pas.

9j12

Pendant que Nico cherche de quoi allumer le barbecue, je mets en place le Molky, célèbre jeu de quilles finlandais.

10j12

Les règles sont simples : on place les quilles, on se met à 4 mètres de distance et à l’aide d’une buchette on fait tomber les quilles. Si une seule quille tombe, on marque le nombre de point écrit sur la quille et si on en fait tomber plusieurs, le nombre de points que l’on marque est égal au nombre de quilles renversées. Le premier arrivant à totaliser exactement 50 points gagne la partie.

11j12

Suite à plusieurs parties mouvementées, c’est l’heure d’aller se coucher. Demain, on part à la découverte d’Oslo. Après deux semaines en pleine nature, il est temps de reprendre contact avec la civilisation.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s