Scandinavian road trip: La fameuse randonnée du Trolltunga !

(Suite à quelques semaines d’interruption dans nos récits de Norvège, la cause à pas de temps, nous reprenons notre clavier aujourd’hui pour vous raconter la fin de nos aventures dans le grand nord).

Jour 13: 11/07/2015:

Après une nuit plus froide que toutes les autres passées en Norvège, nous nous réveillons de bon matin (vers 6 heures) pour entamer la randonnée du Trolltunga. Nous rejoignons le parking du point de départ de la rando. Nous ne sommes pas les seuls, plusieurs personnes se préparent pour l’ascension.

Le temps de prendre un bon petit déjeuner et de s’équiper, nous voilà parti pour 22 kilomètres de marche à 7 heures du matin.

On nous avait prévenu, le premier kilomètre grimpe fort, voire même très fort. Nous transpirons à grosses gouttes rapidement. La montée se fait en escalier sur de gros rochers dans un sous-bois. Le dénivelé positif sur ce premier kilomètre est de 500 mètres. Je trouve mon rythme rapidement et escalade les gros cailloux assez facilement.

1j10

Une fois cette première montée terminée nous atteignons un plateau rocheux sur lequel sont éparpillées des maisons. Ces dernières sont entourées de petites flaques d’eau, de cascades et de rivières qui s’écoulent lentement, en silence. L’endroit est paisible…

2j10

A l’autre bout du plateau démarre une autre partie de « grimpette ». Elle est moins éprouvante que la première, en effet, il y a 450 mètres de dénivelé mais sur 2 kilomètres cette fois-ci. Nous commençons à marcher dans les premières plaques de neige.

3j10

Arrivés là-haut nous découvrons un paysage blanc comme neige. C’est le cas de le dire ! Il y en a vraiment beaucoup. Nous calculons rapidement, ayant déjà parcouru 4 kilomètres, les 7  prochains se feront dans la neige. J’appréhende un petit peu.

4j10

N’étant pas correctement équipés, cela nous oblige à ralentir le rythme. Ça monte, ça descend puis ça remonte. Mis à part les pieds trempés, cette partie de la randonnée est agréable. Je peine un peu dans les montées, mes chaussures glissent beaucoup, je suis obligée de m’accrocher au sac de Nico. Nous mettons au point la technique du « petit train ».

5j10

Nous apercevons un premier lac d’une couleur bleue comme nous n’en avons jamais vu. Le panorama est parfait pour une pause « gouter ».

DSC01752

Après ce petit break, nous repartons. J’ai du mal à suivre Nico, mes genoux souffrent. Mais la récompense est bientôt là. Enfin, après un dernier effort, nous voilà en face du fameux rocher du Trolltunga (« la langue de troll » en Français), suspendu dans le vide. La vue est splendide, la nature surprenante (encore une fois)…

7j10

Il y a une petite trentaine de personnes mais tout le monde fait patiemment la queue (pas plus de 10 minutes) pour avoir sa photo sur le Trolltunga.

Mon tour arrive, je suis moyennement rassurée. Cependant, je prends mon courage à deux mains et m’assoies, les jambes dans le vide.

8j10

Frissons garantis !

9j10

C’est au tour de Nico, il s’avance prudemment au bout du caillou mais n’ira pas trop loin.

10j10

Nous y retournons à deux après avoir trouvé une âme charitable pour nous prendre en photo.

11j10

C’était une sacrée expérience, nous sommes contents d’avoir osés. La randonnée n’est pas des plus faciles mais le résultat en vaut la peine.

Affamés par tant d’efforts, nous cassons la croute au creux d’un rocher avec vue sur le lac d’altitude (« What else ! »). Nous avons mis 3h30 pour parcourir les 11 kilomètres qui nous séparaient du Trolltunga. Ce qui est plutôt pas mal.

12j10

Il est temps de redescendre. Nous contemplons une dernière fois le majestueux Trolltunga et entamons la descente vers le parking. La technique du « petit train » m’aide dans les montées verglacées (merci Nico). Dans les descentes, nous nous amusons à glisser sur nos chaussures, parfois sur nos fesses, ça amuse les gens que nous croisons, puis mouillés pour mouillés, autant s’éclater.

13j10

Les 950 mètres de dénivelés négatifs martyrisent mes articulations (« vieille » avant l’heure), je n’avance plus, surtout dans la dernière descente (nous vous conseillons vivement de prendre des bâtons pour cette randonnée ! ). Je suis contente d’arriver au camion. Nous avons mis 3h30 à faire le chemin inverse. Épuisés, nous nous emmitouflons sous la couette pour une bonne sieste qui durera 3h. A notre réveil, nous croisons un couple qui vient tout juste de redescendre alors que nous étions partis ensemble.

Nous faisons un petit point sur la carte. Pour la suite de notre périple nous avons prévu de traverser la région du Telemark pour rejoindre Oslo. Mais il est déjà tard, nous décidons de nous arrêter le long de la route 7, un peu après le pont qui  permet de rejoindre Bergen, sur un ancien parking d’embarquement pour les ferrys (ces derniers ne passent plus depuis que le pont est construit).

Il fait assez beau et pas trop froid. Nous nous lançons dans une partie de pêche. A un moment Nico me fait de grands signes. Il a vu une grosse bestiole tourner autour de sa ligne. Après avoir scruté le fjord, nous nous apercevons que la grosse bestiole n’est autre qu’un dauphin (sans doute un marsouin vu sa petite taille). Il a rejoint ses congénères et nous les regardons un moment chasser au fond de ce fjord, situé à plusieurs centaines de kilomètres dans les terres, si loin de la mer.

Après cette journée bien remplie, il est temps d’aller se coucher. Une autre page de notre road trip s’ouvre demain avec la traversée du Telemark. Nous avons hâte de découvrir la Norvège « profonde ».

Publicités

4 commentaires

  1. ABEILLEBZ · septembre 27, 2015

    Saisissantes ces photos au plus proche du vide! Quel courage!

    Aimé par 1 personne

    • pennarbled · septembre 27, 2015

      C’était un peu flippant quand même ! Mais après avoir marché 11 km, ça aurait été dommage de ne pas le faire 😉

      J'aime

  2. Les Bazos · septembre 28, 2015

    Magnifique! Et impressionnant!

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s