Scandinavian Trip: Maquereaux et planche à voile

Jour 9 : 07/07/2015
La grasse matinée nous a fait beaucoup de bien. Le temps n’est pas au beau fixe, il fait gris et pas franchement chaud. Plusieurs camping-cars nous ont rejoint : des Autrichiens, des Belges et des Allemands.

1j6
Nous profitons d’avoir une vraie douche chaude à notre disposition, ça fait un bien fou.
En compagnie de nos voisins, nous alternons entre pêche, lecture, rédaction du blog selon le bon vouloir des averses de pluie. Bref, nous nous reposons.

2j6
En fin d’après-midi Nico a enfin une touche ! Un gros poisson tord son hameçon. Je me décide à aller chercher ma canne et m’essayer à la pêche à mon tour. A peine avais-je le dos tourner que Nico était en train de se débattre avec un nouveau poisson, bien embêté de ne pas savoir comment lui donner le coup fatal. Je fais demi-tour et me charge de cette basse besogne. Notre premier poisson est un beau maquereau !
3j6
Tout le monde vient voir notre prise et c’est désormais un vrai concours de pêche qui s’organise sur le ponton. Mais Nico terminera de dégouter tout le monde en pêchant un deuxième maquereau même pas 5 minutes après le premier. On va bien manger ce soir !

4j6
Je ne me décourage pas et persévère pendant que Nico allume le barbeuc. Malheureusement je n’aurais pas autant de chance que lui.

5j6
Ces maquereaux grillés au feu de braises sont un vrai délice.
Une petite balade digestive s’impose après ce festin.

Hjemeland n’est pas une grande ville. Sa situation n’en est pas moins privilégiée. Elle s’étale le long du fjord et c’est de là que part le ferry pour la rive opposée. Nous croisons plusieurs grandes et belles maisons, la plupart du temps, munies de leur ponton voir de leur petit port personnel.

6j6
Nous allons nous coucher après cette très bonne journée passée à ne rien faire (ça fait du bien parfois de se poser).

Jour 10 : 08/07/2015
De même que la veille, nous faisons la grasse-mat. Il fait gris. La plupart de nos voisins sont partis. Nous mouillons nos lignes pour la forme mais ne pêchons rien.

Ensuite nous partons à la recherche de wifi pour checker les conditions météos, en vain. Je demande donc à mes petits frères chéris de nous faire ça.
Le résultat est sans appel, c’est sur la côte qu’il y a du vent, il y en a même beaucoup ! Tant pis pour le détour, nous mettons le cap vers Haugesund et plus précisément sur la presque île de Karmoy. Il nous faut prendre deux ferrys (90 NOK chacun soit environ 10 euros pour 2 et le camion) pour y arriver et un peu plus de 2 heures de route.

1j7
Une fois sur le spot nous constatons que les prévisions météos n’ont pas menti. Ça souffle vraiment fort. Un autre windsurfeur est en train de gréer, nous lui demandons si nous pouvons nous garer ici avec notre camion. Un peu méfiant au début mais dès qu’on lui demande quelle taille il met en voile et qu’il comprend que nous sommes nous aussi des windsurfeurs, sa langue se délie et toute trace d’hostilité disparait.

Dans la conversation il nous apprend qu’il connaît la Torche pour avoir participé à plusieurs championnats du monde de Slalom il y a longtemps. Maintenant il fait de la vitesse, il est le recordman de Norvège (47 nœuds réalisé à Luderitz en Namibie, tout de même) !

Il a encore ses entrées dans le milieu et connaît bien Antoine Albeau, Cyril Moussilmani…etc. Très sympa, il nous conseille plusieurs coins à visiter et des choses à faire sur notre route. De temps en temps il nous lance des « Vive la France ! », « J’adore la France ! » (Son nom: Morten Knutsen, son blog ici). Mais trêve de bla bla, il est temps d’aller se frotter à la mer du Nord.

DSC01551
Nico a mis 4,7 m² avec sa planche de Freestyle et moi 4,2 m² avec ma Tabou Rocket 75 L. Je n’ai même pas le temps de faire un bord que je me prends 2 vilaines catapultes. C’est plus fort que ce qu’on pensait, Nico aussi est surtoilé. Nous changeons pour 3,6 m² pour moi et 4,2 m² pour Nico. C’est déjà mieux mais le vent est très irrégulier. Nous n’arrivons pas à faire grand-chose.

D’autres mecs se sont mis à l’eau entre temps pour faire de la vitesse en 7m² et 6,2 m². Même pour des Vikings comme eux, ça tire fort aussi.

J’abandonne 45 minutes après, c’est trop irrégulier, dans les molles je ne plane pas et dans les rafales je suis surtoilée. Je filme un peu Nico et nous sortons de l’eau, déçus par cette session.

Pour notre nouvel ami Norvégien non plus ça n’était pas la session de l’année. Il nous indique un spot de vagues un peu plus au Sud, nous y serons mieux pour poser le van pour la nuit.

Sur la route, il nous semble que le vent est encore monté, c’est la tempête. Tout s’envole dans les jardins, même les trampolines des gamins. Après avoir un peu tourné nous trouvons une plage un peu abritée du vent. Il y a des surfeurs à l’eau, la mer est démontée et nous semble impraticable, néanmoins certains ne sortiront que vers 23h30 (ils sont motivés ici !). Nous décidons de passer la nuit là, bercés par le souffle du vent. Mais le « berceau » est pas mal secoué ! Dans un dernier effort nous garons alors le camion dans l’alignement d’un gros camping-car, dans sa « dévente » (façon contre-la-montre par équipe au tour de France !). C’est bon, ça ne bouge plus trop, dodo.

Jour 11 : 09/07/2015
Au réveil le vent est toujours bien présent. Avec le soleil, le ciel bleu qui se reflète dans la mer, l’herbe d’un vert parfait, le sable blanc et le granit gris mat, les couleurs sont vraiment très belles ce matin !

1j8
Une fois encore nous sommes surpris par la motivation des surfeurs locaux ! Il faut vraiment avoir « la dalle » !

2j8
De notre côté, nous allons jeter un œil au spot de vagues qui nous a été conseillé la veille. Nous espérons que ce ne sera pas trop On-shore et pas trop gros pour Gé (et pour Nico ! 3 m de houle annoncé tout de même…). Nous avons tourné un peu pour trouver le spot et un moyen d’y accéder.

3j8
En effet la côte est très découpée ici (crique, pointes rocheuses, petits ports, embouchure de rivières…). C’est d’ailleurs à peu près tout ce qu’on retrouve sur le fameux spot de Ferkinstadvågen / Stol : Une petite baie orientée vers le nord-ouest, de 300m de large environ. Elle est bordée à gauche par une longue digue composée de blocs rocheux et se referme à droite sur 2 pointes rocheuses successives. Au fond de la baie on trouve une petite plage de sable avec un mini estuaire sur la gauche, le long de la digue.

4j8
Nous garons le camion, « nez » dans le vent, sur le parking surplombant le spot. Cela nous offre une vue de premier choix. Le vent semble bien établi entre 25 et 30 nds, plein On-shore. Il n’y a pas vraiment de vagues mais plutôt une petite houle parfois déferlante et un petit shorebreak. Le problème vient de l’étroitesse du spot, coincé entre les rochers.

5j8
Gé ne le sent pas trop et préfère rester dans la loge pour admirer le « spectacle » offert par Nico sur sa witchcraft « rock proof » et sa 4.2 m².

6j8
Au moment où Nico se met à l’eau, il est rejoint par 1 puis 2, 3 et enfin 4 kiters. Ça manque un peu de rampes franches pour vraiment s’amuser et tenter des backloops. Nico enverra toutefois quelques frontloops et tenteras 2 ou 3 airjibes sans succès. Pour le surf dans ses conditions Onshore et « shorebreakeuses », ce n’est vraiment pas l’idéal. Rien à déclarer.

7j8
Du coté des kiters, on ne le remarque pas tout de suite, mais il semble qu’il y en ait toujours un ou deux qui attendent sur la plage, pendant que les autres envoient (du lourd) sur l’eau. Après un moment, on comprend que pour ne pas surcharger le spot et ne pas se gêner, ils prennent des « tours » toutes les 10 mins ! Disciplinés ces nordiques ! Difficile d’imaginer ça par chez nous…

8j8
Après une bonne heure de nav nous remballons et décidons de quitter Haugesund, il est temps de monter vers le Nord.  C’est avec un petit pincement au cœur que nous nous éloignons de la côte mais nous savons que là où nous allons, des paysages splendides nous attendent.

Comme d’habitude nous empruntons des ponts, des tunnels… mais l’un d’entre eux nous a laissés perplexes ^^ En effet, nous étions sous terre depuis quelques kilomètres quand nous apercevons un panneau indiquant un « rond-point » . Rien d’anormal me direz-vous, sauf qu’en Norvège, les « ronds-points », ils les font « underground » et avec plusieurs sorties ! Juste gigantesque ! Malheureusement nous n’avions pas l’appareil photo à portée de main.

Notre prochaine destination s’appelle Odda ! Et une nouvelle fois, la route est très belle 🙂

Au détour d’un virage, loin dans les terres, alors qu’il faisait presque nuit, nous avons croisé une plateforme pétrolière illuminée comme un sapin de noël.

DSC01636

Après environ 3 heures de route nous arrivons à destination. Nous sommes impatients de découvrir cette nouvelle région, malgré tout nous nous endormons rapidement, fatigués par cette journée bien remplie.

Publicités

3 commentaires

  1. Pierrick · août 1, 2015

    Super génial votre voyage en Norvège ! Question pratique : j’ai remarqué sur une photo que vous utilisez le petit barbecue Pop Up Grill pour les grillades. Faut-il vraiment utiliser du charbon de bois ou tout simplement des copeaux de bois et autres brindilles trouvées dans la nature ? C’est bien ventilé pour les braises ? Merci de votre avis d’expert.

    Aimé par 1 personne

    • pennarbled · août 1, 2015

      Salut Pierrick, merci pour ton commentaire, ça fait plaisir ! 🙂
      Le mini BBQ est vraiment top ! Les deux petites aérations (refermables) en bas garantissent un bon flux d’air et avec les 2 grilles hautes puis basses, tu utilises tes braises au max (on fait souvent chauffé l’eau pour la tisane comme ça 😉 ). On s’en sert donc beaucoup et c’était idéal en Norvège. On emmène toujours une petite réserve de charbon et de papier journal dans le sac du BBQ mais c’est seulement en cas de besoin. On préfère utiliser les pommes de pin et le petit bois que l’on trouve sur place. C’est quand même plus fun ! Par contre on évite de s’en servir là où il y a un risque d’incendie et on évite de ramasser le bois flotté sur les plages (très important pour l’écosystème).

      J'aime

      • Pierrick · août 1, 2015

        Merci les amis ! Foormidaaaaabble !!!!!

        Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s