Scandinavian Trip : La France, l’Allemagne et le Danemark

Jour 1 : 29/06/15

Après avoir assistés au mariage de Crilou et Marilou au Havre, nous avons fait un premier stop à Lille Dimanche soir. Nous en avons profité pour aller manger un bout avec des amis (je ne pouvais pas passer dans le Nord sans manger un « Welsh »). Aujourd’hui nous nous sommes levés assez tôt. Au programme : courses, crochet à la banque, petite balade dans le vieux Lille et départ vers l’Allemagne. Il fait très chaud comme partout en France, c’est agréable.

Le Quai du Wault

Le Quai du Wault

Nous démarrons vers 15h30, nous avons environ 8h de route jusqu’à notre prochaine étape : Hambourg, dans le Nord de l’Allemagne. Malheureusement, à peine sortis de Lille nous rencontrons nos premiers bouchons, ça coince un peu partout en Belgique. Nous perdons 1h à Anvers. Une fois en Allemagne ça va mieux, même s’il y a beaucoup de travaux. Nous découvrons les autoroutes à vitesse illimitée et nous nous faisons doubler par de nombreux « bolides ». J’avais repéré un parking en plein centre-ville de Hambourg tolérant les camping-cars la nuit (merci au site camping-car infos). Après avoir un peu galéré à trouver l’emplacement, nous nous arrêtons enfin. L’endroit a l’air tranquille, nous sommes garés le long d’un parc avec d’autres fourgons aménagés.

DSC00760

Il est tard mais nous avons besoin de nous dégourdir les jambes. Nous partons à la recherche d’un bar pour déguster notre première bière allemande. Hambourg est une ville immense. Nous avançons dans la ville sans trop savoir où nous allons. Enfin, nous trouvons un grand boulevard éclairé par les lumières flashy des bars. Nous nous installons dans un bar nommé « Cowboy and Indianer ». Drôle d’ambiance à l’image de l’armoire à glace qui tient les lieux. Ici pas de caisse, juste un chapeau de cowboy dans lequel le patron met les billets. La population est assez hétéroclite, entre les « draideux », les groupes de jeunes et les mecs tatoués de la tête aux pieds…etc. A côté du bar il y a un casino et plein de belles voitures garées devant (les gens s’arrêtent pour se prendre en photo à côté de la Lamborghini).

Une fois notre bière terminée nous décidons de descendre un peu plus bas. En fait, sans nous en rendre compte, nous nous sommes retrouvés dans le quartier rouge de Hambourg. Il y a des maisons closes et des sex shop partout. Sans parler des drogués qui vous réclament de l’argent et à qui il manque la moitié des dents. Nous ne traînons pas longtemps dans le coin et rentrons au camion pour une bonne nuit.

Jour 2 : 30/06/15

Nous sommes réveillés par les cris des enfants qui s’en donnent à cœur joie dans le parc à côté duquel nous sommes garés. Prendre notre petit déjeuner au bord de la route ne nous enchante pas. Nous partons donc explorer le parc à la recherche d’un café.

Le parc d'Hambourg

Le parc de Hambourg

Effectivement, il y a plein d’enfants. Pour les reconnaître, les encadrants leur mettent des gilets jaunes fluo ou des casquettes d’une même couleur. Ils ont même des poussettes XXL où ils peuvent entasser 6 gamins.

Les poussettes XXL

Les poussettes XXL

Le parc est vallonné, parsemé d’étangs et de fontaines. Les gens s’y prélassent au soleil. On s’y sent bien.

DSC00763

Nous trouvons un café au bord de l’eau et nous nous laissons tenter par un gâteau allemand aux amandes.

DSC00764

Ça sera notre première déception culinaire.

DSC00765

Une fois sustentés, nous envisageons une petite escapade dans la ville. Nous n’avons pas de vrai plan et suivons les panneaux « Centrum ». Nico n’est pas très vaillant, victime d’une grosse sinusite. Malgré tout nous marchons un petit moment. Le centre de Hambourg est divisé en deux parties : la vieille ville et la nouvelle ville. Dans la vieille ville nous croisons de nombreuses églises, cependant les bâtiments ne nous paraissent pas si « vieux » que ça.

DSC00769

La nouvelle ville est très moderne. Les immeubles sont séparés par des canaux et les rues communiquent par de grandes et luxueuses galeries.

DSC00775

Avant de repartir, nous nous attablons sur la grande place devant l’hôtel de ville où de nombreux stands, semblant concerner la gastronomie allemande, sont montés.

DSC00779

N’étant pas très bons en Allemand, nous ne comprenons pas grand-chose à la carte qu’on nous propose. Je choisis un plat sûr : la « Wurtz Salat » (salade de saucisse). Quand mon assiette arrive, surprise ! J’ai tout sauf de la saucisse et de la salade, pareil pour Nico et son plat… Deuxième déception culinaire.

DSC00783

Sur la route du retour nous retrouvons le parc, ce dernier est beaucoup plus grand que ce que l’on pensait et traverse tout le centre-ville.

DSC00791

Nous arrivons à sortir facilement de Hambourg pour prendre la route vers notre seconde étape : Klitmoller au Danemark. Ça roule bien, il n’y a pas grand monde sur les routes du Nord de l’Allemagne. A la frontière nous sommes arrêtés par un douanier qui nous interroge sommairement et nous laisse passer sans qu’on ait à vider le camion. Nous aurions été bien embêtés vu comme il est chargé.

Ça y est, nous sommes au Danemark, première fois que nous foulons ce pays, Nico et moi. Le décor change, ça ressemble à ce que l’on connaît déjà tout en étant différent, nous n’arrivons pas trop à expliquer pourquoi. Il y a plein de petites collines, des forêts de petits pins, c’est peut-être l’association des paysages qui nous donne cette impression de dépaysement.

La quiétude Danoise !

La quiétude Danoise !

Une fois sortis de l’autoroute, nous ne croisons pas beaucoup de villages. Une chose est sûre, les Danois ne se marchent pas dessus. Nous prenons la route côtière qui mène à Klitmoller. Nous traversons notre premier Fjord, c’est grand, c’est beau. La route relie les Polders, nous sommes entourés d’eau, ça nous avait manqué. Parfois la route s’enfonce dans les champs et les forêts de pins, des panneaux nous indiquent la présence d’animaux. Ils sont bien là ! Nous apercevons deux énormes cerfs qui se tiennent dans un champ à 20 mètres de nous, avec la brume et le crépuscule, la scène est assez magique.

Nous arrivons sans encombre à destination vers minuit. Le soleil n’est pas complètement couché et grâce à la pleine lune il y a une très bonne luminosité. Klitmoller est un petit port de pêche mais aussi un spot de renommé mondial grâce à son reef* le long duquel déroule les vagues formant un pointbreak*. L’endroit a l’air très sympa.

Jour 3 : 01/07/2015

Nous sommes réveillés par la chaleur. Le jour se lève tôt et le soleil tape fort. En allant se coucher hier soir il y avait un petit vent frais, nous n’avons pas cru bon de laisser le lanterneau ouvert pour la nuit. Résultat, le camion a beau être bien isolé, ça chauffe là dedans. Tant pis, nous profiterons plus de notre journée comme ça.

DSC00810

Nous sommes garés devant la plage de Klitmoller. Après avoir petit-déjeuner Nous partons explorer les environs à pied.

DSC00823

Il y a déjà du monde sur l’eau, ici quand c’est FLAT, on sort les SUP. Nous trouvons de quoi prendre une douche (froide !). Malgré l’eau très fraîche, ça fait quand même du bien.

DSC00827

Pendant notre petit tour nous avons également repéré un surf shop dans le village. Nous nous y rendons et il se trouve que le patron, qui s’appelle Mor, parle Français. Il est marié à une tahitienne, Vahiné. Le surf shop fait en même temps café, B&B, surf camp et surf skole (c’est comme ça qu’on dit « école » en Danois).

http://www.coldhawaiisurfcamp.com/da/2011/01/n151-2/

Le lieu est très chaleureux. Le surf shop donne sur une terrasse ensoleillée. Si on veut se poser au chaud, il y a un étage en mezzanine où on peut profiter des canapés moelleux et autres fauteuils. Des planches de surf, entreposées sur les poutres apparentes, complètent le décor.

DSC00851

Nous discutons un peu avec le patron, Mor, ce dernier est tout content de pouvoir nous présenter Tom, son moniteur de surf Français et qui plus est Breton ! Il vient de Quiberon et nous sommes les seuls français qu’il ait croisés en 3 semaines. Il est là pour la saison et vit à Brech, une petite ville à côté d’Auray dans le Morbihan, le reste de l’année. Il nous indique qu’il y a le Wi-Fi et que Mor fait les meilleurs cafés du Danemark. Ni une, ni deux, nous prenons rendez-vous après manger.

Nous retournons au camion par la plage. Cette dernière s’est remplie et certains plagistes tentent même une baignade (l’eau est à 14°). Après avoir déjeuné, comme promis, nous retournons au surfshop. Nous commandons un café et un cappuccino et profitons de la Wi-Fi gratuite pour checker les horaires des ferrys en direction de la Norvège (Nous espérons pouvoir en prendre un ce soir), mettre à jour le blog et trainer sur facebook, bien posés dans les canapés. Notre compatriote Breton ne nous a pas menti, le capuccino est excellent !

DSC00849

Suite à cette petite session de « geekage » nous prenons congés, non sans discuter un peu avec le patron avant de partir. Il nous explique qu’ils ont ouvert il y a 4 ans. Le bâtiment est un ancien hangar où l’on construisait des bateaux de pêche, ce qui explique la hauteur sous toit. C’est ce qui leur a permis d’aménager la mezzanine. Le surf shop s’appelle « N 151 » le tout souligné d’une ligne rouge, en référence au numéro de la rue mais aussi et surtout aux bateaux de pêche qui sont identifiés par une lettre et un numéro, écrits et soulignés de la même manière.

DSC00837

Le surf camp, quant à lui, porte un autre nom, celui de « Cold Hawaï » surf camp. C’est le petit surnom donné au spot de Klitmoller par les windsurfeurs car la vague est géniale quand elle marche et l’eau est froide… ;). Les vidéos de surf tournant en boucle sur les écrans du surfshop le confirment. C’est même le nom de cette étape sur le world tour PWA.

Le spot de Klitmoller se caractérise par une baie mais surtout, ce qui fait son intérêt, c’est le reef * qui génère un point break* au coin sud de ladite baie. La vague déroule en gauche vers l’intérieur de la baie. Sur des photos, nous avons pu y voir des lignes propres et glassy.

DSC00816

Nous avons un bateau à 20h45 à Hirtshals, à 2 heures de là. Il est temps de reprendre la route vers de nouvelles aventures.

Le trajet est assez long jusqu’au port où nous embarquerons pour la Norvège mais les paysages sont sympas et il fait beau. Contrairement à nos premiers kilomètres dans ce pays, nous traversons beaucoup de villages. Ils se ressemblent tous, c’est propre, rangé… Nous trouvons sans mal le port d’Hirthsals, cependant, blonde comme je suis, j’ai oublié le nom de la compagnie. Nous faisons donc le tour et comparons les horaires et les prix. « Fjordline » ne fait plus de traversée pour aujourd’hui, la dame de l’accueil nous en propose une pour le lendemain à 10 heures pour 164 euros à 2 + le camion. Ça ne nous arrange pas de passer la nuit ici. Nous allons donc toquer à la porte de « Color Line ». Coup de bol, le dernier bateau pour Kristiansaand en Norvège part à 20h45 (c’est celui-ci que j’ai dû repérer sur internet). Le prix n’est pas franchement plus cher : 171 Euros à 2 + le camion. Nous achetons nos billets, faisons le plein de Gasoil avant de partir (à 1,20€/L, c’est plus que raisonnable de remplir le réservoir avant de passer en Norvège), et prenons place dans la colonne n°36 du check in pour le ferry.

Pour passer le temps nous faisons du skate sur le grand parking goudronné.

DSC00910

Le soleil tapant toujours aussi fort, nous nous mettons à rêver d’un chauffe-eau solaire et à en élaborer le plan. Une feuille et un crayon plus tard, le projet commence à prendre forme (à l’heure où j’écris ces lignes, soit 3 heures après, Nico y est toujours !).

DSC00954

Nous embarquons sur le ferry, il est immense.

DSC00926

Le capitaine manœuvre comme un chef pour sortir ce géant des mers du petit port d’Hirtshals. La mer est calme, nous filons à vive allure (26 nœuds). La traversée doit durer 3h15, nous arriverons vers minuit en Norvège. Nous avons hâte de découvrir ce nouveau pays.

Glossaire:

Reef: Récif

Pointbreak: Comme le chef d’oeuvre du 7ème art 😉 Non plus sérieusement, un pointbreak c’est lorsque les vagues déroulent à partir d’un point (récif, pointe sableuse ou rocheuse). Ce genre spot est particulièrement apprécié pour ses vagues prévisibles, bien rangées et généralement propres.

Publicités

3 commentaires

  1. Les Bazos · juillet 7, 2015

    Très sympa cette première partie 😀

    J'aime

    • pennarbled · juillet 9, 2015

      Merci 🙂 La suite du voyage nous enchante un peu plus chaque jour ! La Scandinavie c’est vraiment dépaysant.

      Aimé par 1 personne

      • Les Bazos · juillet 13, 2015

        On y est jamais allés mais c’est dans la liste ! En tout cas, on continue à vous suivre 🙂

        J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s