Vent léger : session technique

Marco au bottom

Marco au bottom

La session date du mois dernier mais comme on a des photos, pour une fois, autant en profiter pour y consacrer un petit article ! Ce week end là notre pote Marco, le rennais d’adoption, nous a rejoint en Penn ar Bled, alléché qu’il était par les tableaux des windguru.cz et autre allosurf.net .

Hélas, comme c’est souvent le cas par ici, les prévisions ont sensiblement évoluées d’un jour à l’autre. C’est donc avec un petit 15-20 nds de Nord Ouest annoncé couplé à 1m50 de houle, Nord Ouest aussi, que nous nous sommes mis en quête d’un spot praticable, dès le matin, peu importe le support. Nous avions en effet pris la précaution de bourrer le van de matos : Planches de vagues, de freestyle, SUP, surfs, gréements… en veux tu ? En voilà ! Avec une telle orientation de vent, je me doutais bien que notre seule chance de salut pour éviter l’infâme clapot mou Onshore*, serait de « monter » vers le nord de la baie d’Audierne en commençant par Penhors.

DSC00167

Vue large de Penhors depuis le parking (la photo a été prise un autre jour)

Le spot de Penhors présente de nombreux atouts (sur lesquels nous reviendrons en détails via un article dédié), en particulier celui d’être exposé plus ou moins « Side shore »* aux vents de Nord Ouest, très fréquents en Finistère sud. En arrivant sur le parking surplombant le spot vers midi, nous allions avoir le temps d’aviser sur les conditions tout en dégustant notre pique-nique. Le constat est simple: C’est pas top ! Le vent side On* (à moitié de terre, à moitié de mer) écrase un peu les vagues déjà timides tandis qu’il reste relativement faible. Il y a tout de même quelques surfeurs à l’eau et un planchiste, pour lequel nous avons du mal à évaluer la taille de son matériel à cette distance.

DSC00278

A partir de là, une multitude de choix s’offrent à nous:

– « remonter » encore plus au nord, pour trouver du vent légèrement de terre, favorable au surf, mais risquer de trouver des vagues encore plus petites (la houle de NO peinant à « s’enrouler » dans le nord de la baie).

– « Descendre » plus au sud… mais je ne vois pas tellement pourquoi ?! (« Onshore c’est mort ! » disait Igor d’Hossegor)

– Se mettre à l’eau à Penhors: Oui mais en quoi ? Surf, Sup, Windsurf ?

– Rentrer boire un café à la maison !

Même si j’ai bien été tenté par la dernière option, le soleil aidant, c’est finalement en windsurf que nous irons à l’eau. Tabou pocket 85 L + 5.7 Poison pour Marco, « proto » Mistral Heat 86L (article à venir !) + 5.3 Blacktip pour Nico.

DSC00266

Nico au bottom

Gé nous rejoindra bientôt pour prendre des photos car un torticolis l’empêche de surfer ou naviguer !

Une fois le beachstart* effectué, première constatation: il ne manque pas grand chose question vent ! ( mode windsurfer frustré mais plein d’espoir = On ).

Deuxième constat, les vagues ne sont pas si petites. On trouve des séries d’un bon 1m50 qui déroulent correctement (mode windsurfer frustré mais plein d’espoir = turbo) mais le courant latéral, le vent faible et l’orientation side on, limite les possibilité de surf…

DSC00324

Au final, les bons surfs frontside* se méritent. Il faut réussir à remonter au vent sans planer* dans le courant latéral, ce qui suppose de réussir ses virements de bord*, puis réussir à se synchroniser sur une bonne série, trouver le bon moment pour déclencher le surf frontside (trop tôt,  la vague manque de puissance et tu as perdu une occasion de « caper »*, trop tard et la vague ferme, impossible de surfer), enfin il faut réussir un « bottom turn »* parfait (planter le maximum de longueur de rail* avec très peu de vent dans la voile et éviter que celle ci se gonfle à contre puis fasse perdre la vitesse).

A ce petit jeu Marco s’en sort plutôt pas mal !

DSC00287

Virement de bord de Marco

Pour Nico par contre, après quelques surfs corrects, c’est la baignade ! Les virements au bord ne passent pas et c’est donc natation dans les mousses à chaque fois, version tapis roulant qui te ramène au point de départ et t’invite à retenter ta chance pour la remontée au vent !

DSC00325

Quand on ne sait pas virer vaut mieux savoir « jiber »

Au bout d’un moment, à ce régime là, on finit par ne plus trouver ça drôle et on jette l’éponge … (mode windsurfer frustré mais plein d’espoir = Off )

DSC00359

Je suis donc sorti de l’eau retrouver Gé qui prenait le soleil façon gécko sur les galets.

DSC00335

Des galets…

Je lui ai bien sûr expliqué que c’était la faute du matos, et c’est à ce moment que les chaffs nous ont rejoints. Bien motivé, Tanguy sort son kite et va tenter sa chance.

Tanguy en kite

Tanguy en kite

Encore plus motivé Paul croit en les ressources infinies de sa Naish Force 4,7  et part à l’eau avec sa Rrd 84 L ! Autant dire que ça a été compliqué pour lui et qu’il a fini de me convaincre de rester sur la plage … Après avoir réalisé l’assistance « shorebreak »* de Tanguy et son kite qui ne tenait plus en l’air, c’est finalement en surf qu’on finira la session, histoire d’être sûr que ce n’était pas mieux sur ce support !

DSC00360

Conclusion, ce n’était pas mieux : on peut sortir de l’eau rassuré et remballer . Au final, on aura profité du soleil, d’une eau plutôt bonne et de quelques vagues sympas. Et cette session aura aussi eu le mérite de nous faire bosser notre technique ! 🙂

Glossaire:

* Onshore: orientation du vent soufflant de la mer vers la terre. Cette orientation est très défavorable pour la pratique du surf et du windsurf. Il écrase les vagues et génère du clapot qui se mélange à la houle.

* Side shore: orientation du vent soufflant parallèlement à la plage, « de côté ». Avec cette orientation le vent détériore peu les vagues et reste régulier. Il est même parfois accéléré par la côte. Orientation quasi idéale pour la pratique du windsurf car il permet de surfer frontside facilement et de sauter en attaquant les vagues de face.

* Side on: orientation du vent intermédiaire entre le onshore et le sideshore, il vient de la mer mais avec un peu d’angle. C’est finalement l’orientation que l’on rencontre le plus fréquemment. Elle se prête bien aux sauts, un peu moins au surf (difficile de garder la vitesse dans la vague).

Source: Worldofwindsurfing.net

Source: Worldofwindsurfing.net

* Beachstart: littéralement départ de plage. https://www.youtube.com/watch?v=p3wHf87tcv8

* Surf frontside: C’est lorsqu’on surfe avec le buste face à la vague. En windsurf on a donc la voile entre nous et la vague. C’est le meilleur côté pour surfer en windsurf.

* Planer: C’est lorsque la planche va suffisamment vite pour glisser sur sa partie arrière comme un « hors-bord ».

* Virement de bord: virage où on franchit l’axe du vent de face. Il permet de changer de côté de navigation sur la planche. http://www.continentseven.com/shortboard-tack-chris-pressler-2/

* Jibe: virage où on franchit l’axe du vent de dos (=empannage). On réalise le Jibe grâce à une prise de carre de la planche. https://www.youtube.com/watch?v=yz8UgEGQFa0

* Caper: remonter au vent, naviguer au près.

* Bottom-turn: virage en bas de la vague. Le but de la manœuvre est de prendre de l’élan en descendant la vague et de réorienter la planche vers le haut de la vague en perdant le moins de vitesse possible.

* Rail: C’est le bord de la planche. On peut assimiler le rail d’une planche en windsurf, aux carres sur un ski. Leurs formes déterminent une partie du comportement de la planche.

* Shorebreack: Vagues de bord de plage (« Rouleaux ») qui complique l’entrée et la sortie de l’eau

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s